SolRnett ramène un système solaire thermique à la vie !


« ...Nous nous sommes rendus compte que SolRnett avait complètement neutralisé le glycol dégradé. Cela ne collait même plus au toucher ! »

MATT YOUNG, DIRECTEUR TECHNIQUE DE GRIFFITHS AIR CONDITIONING

 

 

L’entreprise Griffiths Air Conditioning, créée en 1999, est spécialisée dans la climatisation et l’installation de pompes à chaleur. Ces dernières années, elle s’est développée sur le marché des énergies renouvelables, installant des panneaux solaires (photovoltaïques et thermiques), des pompes à chaleur géothermiques, etc. Ainsi, lorsque Monsieur Robert McAlpine, déjà client climatisation de l’entreprise Griffiths, a rencontré des problèmes avec un système solaire thermique installé dans une résidence privée dans le comté de Rutland, il a naturellement fait appel à un ingénieur de Griffiths.

En examinant le système, l’ingénieur a découvert que le fluide caloporteur (à base de MPG)
initialement utilisé dans le circuit s’était dégradé et avait pris l’apparence d’un résidu collant similaire à du goudron. Ce genre de problème se produit parfois quand un bâtiment n’est pas occupé mais continue de recevoir l’énergie solaire. Comme la chaleur ne peut être évacuée, le système ferme la pompe et la température du fluide augmente progressivement, jusqu’à dégradation. Dans ce cas précis, on a découvert a posteriori que le purgeur utilisé lorsque le système avait été installé était insuffisant, et que le fluide avait stagné en raison de poches d’air. C’est pour cette raison que la pompe était inefficace.


Jusqu’à récemment, la seule solution pour réparer les systèmes ayant ce genre de problème était de remplacer complètement les panneaux ainsi que d’autres éléments du circuit, ce qui pouvait s’avérer coûteux. Griffiths Air Conditioning a utilisé SolRnett, un produit conçu par Climalife : « C’est Climalife qui nous a recommandé SolRnett il y a quelques temps. Nous avons confiance en eux. Ils savaient que SolRnett serait une solution efficace pour résoudre ce problème » indique Matt Young, directeur technique de Griffiths Air Conditioning. 

 

Le produit a eu un effet spectaculaire sur le système : il l’a nettoyé et a permis à l’ingénieur de le remplir d’un nouveau fluide caloporteur, en utilisant un purgeur approprié qui permettait de s’assurer qu’aucune poche d’air n’était présente dans le circuit. 

 

   

 

 

 

Matt Young explique : « SolRnett était très facile à utiliser : d’abord, nous avons nettoyé le système avec de l’eau. Elle est revenue claire et n’avait éliminé aucun résidu. Puis nous avons suivi la fiche technique du SolRnett et dès que le produit a été ajouté à l’eau, la solution est devenue noire, ce qui nous a indiqué que ça marchait très bien. (…) Nous avons laissé la solution circuler pendant environ une heure, et une fois le système vidangé, nous nous sommes rendu compte que SolRnett avait complètement neutralisé le glycol dégradé. Cela ne collait même plus au toucher ! ».

 

 

 

SolRnett a été formulé par Climalife pour nettoyer les systèmes solaires thermiques où le fluide utilisé s’est dégradé ou « caramélisé ». SolRnett élimine les dépôts goudronneux et permet de remettre une installation en état, d’une manière rapide et très économique. Le produit est disponible auprès de Climalife partout en Europe.

 

 « Sans aucune hésitation, nous utiliserons à nouveau SolRnett si nous rencontrons un problème similaire. Nous utiliserions aussi le fluide caloporteur Greenway® Neo, car il est élaboré pour fonctionner à des températures plus élevées et se dégrade moins qu’un glycol traditionnel. L’utilisateur final ayant déjà acheté un autre produit, le Greenway n’a pas pu être utilisé ici ». 

 

John Westerman, spécialiste énergies renouvelables chez Climalife UK, a déclaré : « Les systèmes solaires thermiques deviennent de plus en plus populaires, mais on observe parfois des blocages causés par la dégradation prématurée du fluide caloporteur. Cette étude de cas démontre l’excellente performance de notre solution SolRnett : elle permet de nettoyer parfaitement le système, qu’on peut ensuite remplir d’un fluide caloporteur de bonne qualité ».