Frigoporteurs Caloporteurs


Est-ce que je peux ajouter des produits de traitement dans mon installation ?

L'antigel que vous utilisez a fait l'objet d'études de développement par le fabricant. Sa formulation en inhibiteurs de corrosion a été évaluée et validée lors de nombreux tests de corrosion. Il est donc inutile d'ajouter d'autres produits. D'autre part, l'ajout d'autres produits risque de déséquilibrer la formulation de l'eau glycolée et d'atténuer l'action des inhibiteurs de corrosion de l'antigel.
13 févr. 2013

Voir le dossier

Comment connaître la durée de vie de l’eau glycolée dans mon installation ?

Malheureusement, il est impossible de donner une durée précise. En effet, les inhibiteurs de corrosion vont être «consommés» dans le temps en fonction des contraintes de fonctionnement, de la nature des matériaux, des couplages galvaniques.... Seule une analyse de l'eau glycolée permet d'évaluer les besoins en renouvellement de produit.
13 févr. 2013

Voir le dossier

Pourquoi en mettant de l’antigel bleu dans mon installation le liquide devient jaunâtre ?

Les colorants utilisés dans les antigels sont des molécules organiques. La coloration peut évoluer sous l'influence de la température, des oxydes métalliques présents dans le circuit... Ce changement de couleur ne signifie pas obligatoirement que le produit n'est plus efficace.
13 févr. 2013

Voir le dossier

Est-ce que je peux utiliser du glycol pur car il est moins cher que de l’antigel ?

Attention, un glycol pur ne comporte pas d'inhibiteurs de corrosion.

Un tel produit en solution aqueuse risque de provoquer une corrosion importante de vos circuits. Même si les tuyauteries sont en acier inoxydable, si vous avez un autre alliage présent dans l'installation (ex. du cuivre dans un échangeur) vous aurez un couplage galvanique et nous ne savons pas dans ce cas là quel alliage sera protecteur par rapport à l'autre.

13 févr. 2013

Voir le dossier

Est-ce que je peux acheter de l’antigel concentré et réaliser moi-même la dilution ?

Nous conseillons d'utiliser une eau traitée (déminéralisée) afin de limiter l'introduction d'éléments néfastes (chlorures, sulfates, carbonates,...) pour la tenue à la corrosion.
Tous les tests de corrosion normalisés sont réalisés avec des concentrations de 33 % en volume d'antigel. En dessous d'une telle concentration, la quantité d'inhibiteurs de corrosion présents dans le circuit est faible et ne permet peut-être pas d'assurer une protection contre la corrosion adéquate.
C'est pourquoi nous préconisons, indépendamment de la protection contre le gel, d'utiliser une concentration minimale de 33 % en volume d'antigel. Cette concentration, selon les antigels, donne un point de congélation de -12 à -18°C.
13 févr. 2013

Voir le dossier