Fluides frigorigènes


Les réglementations en vigueur liées aux fluides A2L

Source : Réponses aux questions posées lors du webinar A2L du 3 avril organisé par Climalife en partenariat avec Tecumseh et Honeywell

Pierre-Emmanuel Danet, Responsable du Support Technique chez Climalife
Jean De Bernardi, Technical, Team Lead chez Honeywell Refrigerants
Régis Leportier, Directeur des Programmes Techniques chez Tecumseh Europe

 

 

Que signifie le 2 de A2L ?
La classification de sécurité des fluides frigorigènes est définie selon la norme internationale ISO 817 et reprise par la norme américaine ASHRAE 34 et la norme européenne EN 378 en fonction de leur toxicité et de leur inflammabilité.
La lettre indique le niveau de toxicité :
A = Fluide frigorigène avec une faible toxicité
B = Fluide frigorigène toxique
Le chiffre indique le niveau d’inflammabilité :
1 = Non inflammable
2L = Faiblement inflammable
2 = Inflammable
3 = Hautement inflammable

 

Pouvez-vous confirmer les limites d'utilisation et nos obligations en fonction de la EN378 ?
Cette norme définit les conditions de mise en service en toute sécurité des fluides frigorigènes, qu’ils soient toxiques ou non, et inflammables ou non. Elle permet de définir la charge maximale admissible en fonction de l’occupation des locaux et de la zone d’implantation des équipements contenant du fluide frigorigène. Par exemple avec le R-455A, selon cette norme, on peut charger jusqu’à 84 kg par circuit en détente directe en ERP typique comme un supermarché. On peut également charger jusqu’à 16,8 kg dans un meuble à groupe logé en fonction du volume du local, ce qui répond largement aux besoins que nous connaissons.

 

Quelles sont les dates limites d'utilisation des fluides actuels ?
Les dates et contraintes d’usage des HFC sont définies par le règlement européen 517-2014 aussi appelé F-Gaz. Les interdictions sont en fonction des applications et des GWP des fluides comme vous pouvez le voir sur le document en annexe Quelles sont les nouvelles étapes à franchir en Europe.
Par exemple, il sera obligatoire d’utiliser des fluides aux GWP inférieurs à 150 dès le 1er janvier 2022 pour les installations neuves en réfrigération commerciale de plus de 40 kW, comme il est interdit depuis le 1er janvier 2020 d’utiliser des fluides aux GWP supérieurs à 2500 pour les installations de réfrigération où la charge de l’installation représente plus de 40t.eq. CO2.

 

Quand applique-t-on la EN 378 et quand applique t-on l'IEC ?
Les normes de sécurité des produits (Série EN 60335-...) doivent être étudiées en priorité.
Celles-ci traitent du niveau de protection accepté par catégorie d’applications, soit en intégrant un moto-compresseur, soit sous forme de deux unités en vue d'un assemblage en un seul appareil (« système split »). Ces normes de sécurité couvrent :
- Des dangers électriques, mécaniques, thermiques liés au feu et au rayonnement des appareils lorsqu'ils fonctionnent en usage normal en tenant compte des instructions du fabricant.
- Les situations anormales qui peuvent être prévues dans la pratique et prend en considération les phénomènes électromagnétiques qui peuvent affecter le fonctionnement sûr des appareils.


Lorsque l’application ne rentre pas dans le champ de la norme EN 60335 et/ou que la charge nécessaire en fluide frigorigène de l’application va au-delà des limites fixées par la 2-89 en réfrigération commerciale par exemple, alors la norme EN-378 s’applique.

Quelles sont les règles de sécurité applicables à chaque fluide A2L ? Règles de conception, maintenance, exploitation, ...
Comme pour tous les fluides, il faut être qualifié et avoir les compétences requises à la manipulation des fluides frigorigènes.
Il faut appliquer les recommandations de normes de sécurité et de mise en œuvre, connaître les règlements et les consignes de sécurité, et bien entendu utiliser le matériel approprié et conforme à l’utilisation des fluides concernés.
Par exemple, selon qu’on est concepteur, ou installateur, on peut retrouver les informations dans les différents volumes de la norme : Cf. tableau ci-dessous
Cette norme aidera les entrepreneurs à concevoir, fabriquer, installer, mettre en service et entretenir les systèmes de réfrigération et à garantir les meilleures pratiques.

 

  EN378-1 EN378-2 EN378-3 EN378-4
Fabricant    X  X  
Installateur  X  X  X  
Maintenance    X  X  X
Opérateur  X    X  X

 

Pour les fabricants de systèmes, les normes IEC / EN 60335 s’appliquent lors de la conception des équipements. Lorsque l’application ne rentre pas dans le champ de la norme EN 60335 et/ou que la charge nécessaire en fluide frigorigène de l’application va au-delà des limites fixées par la 2-89, alors la norme EN-378 s’applique.
La norme EN60335-2-89, se présente sous forme de recommandations internationales :
1/ Traite le niveau de protection accepté contre:
- les dangers électriques, mécaniques, thermiques liés au feu et au rayonnement des appareils lorsqu'ils fonctionnent en usage normal en tenant compte des instructions du fabricant.
2/ Couvre les situations anormales qui peuvent être prévues dans la pratique et prend en considération les phénomènes électromagnétiques qui peuvent affecter le fonctionnement sûr des appareils :
- avec moto-compresseur incorporé
- ou sous forme deux unités en vue d'un assemblage en un seul appareil (système split).

Quelle réglementation pour les ERP ?
En France, c’est le règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP) du 25 juin 1980 modifié par arrêté du 10 mai 2019 qui s’applique.
Pour nos métiers, c’est l’article le CH 35 de cet arrêté qui concerne les installations à système d’échange direct ou indirect, de climatisation, de conditionnement d’air, de chauffage et ECS (eau chaude sanitaire) qui définit les règles à respecter.
Il faut noter que cela ne concerne pas la réfrigération commerciale ou industrielle, ni les équipements hermétiquement scellés selon IEC 60335-2-40.

La charge autorisée est liée à la catégorie de l’ERP* (fonction de la capacité d’accueil en nombre de personne), et de la catégorie du fluide.
*ERP = établissement recevant du public.

 

Application de la réglementation ATEX avec les fluides A2L et suivant la situation, équipement à l'intérieur ou à l'extérieur ?
- Les normes de produits EN-60335 et la norme générique EN-378 définissent l'utilisation des fluides inflammables sans imposer le respect de la directive ATEX dans le cas d'une installation en dehors de la zone ATEX.
- Le système de compression de vapeur n'est pas la cause des zones ATEX (compresseur).
- Les produits TECUMSEH sont conçus conformément à ces normes de produits.
- Le risque de fuite est minimisé par la conception.

Voir schéma Caractérisation de la zone.  

 

Quelles sont les contraintes pour le R-32 en détente directe dans les ERP pour la catégorie 1 à 4 ?
En climatisation, pour les ERP des catégories citées, donc plus de 300 personnes, c’est l’article CH 35 du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP) qui s’applique.
La charge maximale à respecter sera calculée en fonction de la hauteur du raccord de l’unité installée dans l’ERP, de la présence ou non d’un système de sécurité (détecteur de fuite pilotant une EV), et d'un rayon de sécurité à respecter selon la zone d’implantation de l’équipement (en extérieur ou en intérieur) et selon le diamètre de la tuyauterie liquide.

 

Quelles sont les exigences réglementaires en matière d'utilisation du fluide R-32 ?

Comme pour tous les fluides frigorigènes, elles seront plus ou moins contraignantes selon les cas, mais devront toujours se faire en respect des réglementations en vigueur

Respect de la F-Gaz, des normes, de l’article CH 35 si ERP, de l’article CH37 si immeuble de grande hauteur (IGH).

 

Voir le replay du webinar fluides A2L : Devenez acteur d'une réfrigération éco-responsable.

 

Marchés : Industrie, Habitat individuel, Habitat collectif & tertiaire, Commerce
17 avr. 2020

Voir le dossier

Les fluides A2L disponibles sur le marché

Source : Réponses aux questions posées lors du webinar A2L du 3 avril organisé par Climalife en partenariat avec Tecumseh et Honeywell

Pierre-Emmanuel Danet, Responsable du Support Technique chez Climalife
Jean De Bernardi, Technical, Team Lead chez Honeywell Refrigerants
Régis Leportier, Directeur des Programmes Techniques chez Tecumseh Europe

 

 

Quoi pour remplacer le R-407F pour limiter les T° hautes au refoulement ?

Notre solution à long terme pour remplacer le R-404A est le R-455A qui, en termes de température de refoulement, est très inférieure au R-407F puisque selon les technologies de compresseur on peut arriver à des températures similaires à celle du R-404A et jusqu’à 7 à 8 degrés supérieurs au maximum en application à basse température pour les compresseurs à piston hermétiques.

 

Quels sont les vrais HFO (pas de mélange avec du R32, ou autre HFC) ?

Les HFO purs que nous proposons pour la réfrigération commerciale sont le R-1234yf et le R-1234ze. Ces molécules pures ont des performances énergétiques meilleures que les HFC du passé et ont un GWP inférieur à celui du CO2 puisqu’il est <1.

 

Remplacement du R-410A application Lyophilisateur Compresseur Compound ?
Des études par modélisation thermodynamique doivent être faites pour répondre de manière précise. Il n’existe pas à ce jour de solution Drop-in du R-410A. Le R-452B qui présente les mêmes performances que le R-410A n’est pas dans la même catégorie DESP. C’est un fluide A2L qui devra être mis en œuvre dans une installation conforme pour les fluides de cette catégorie.

 

Quels sont les fluides que l’on peut classer A2L ?  Ils remplacent quels fluides ? Sont-ils plus performants ? Quelles habilitations ?

Le classement A2L prend en compte la légère inflammabilité de ces fluides. Il faut savoir que pour baisser le pouvoir de réchauffement climatique (GWP), la physique fait que l’inflammabilité des fluides augmente. HONEYWELL a choisi de sélectionner les fluides les plus efficaces, les moins risqués et les plus accessibles de toutes les options qui ont été testées depuis les 20 dernières années.
Dans le cadre du webinar A2L, les trois fluides long terme proposés sont en remplacement du R-134a et du R-404A en réfrigérantion commerciale pour lesquels des gains en efficacité énergétique seront clairement observés.

 

Peut-on remplacer le R-134a, R-404A et R-410A avec un fluide A2L ?

Oui il y a des options à bas GWP en remplacement de tous ces fluides. Attention cependant à ne pas faire de conversion d’un système A1 avec un fluide A2L sous peine de perdre la conformité DESP et le marquage CE de l’installation. Ceci est à proscrire !

 

Pourquoi n’y a t-il pas qu’un seul fluide pour tous les appareils ?

Il n’existe pas, à ce jour, un fluide universel afin de couvrir toutes les applications
Par ailleurs, une des exigences de la F-Gaz est de sélectionner la solution avec la meilleure efficacité énergétique (objectif de réduction de consommation énergétique).
Le choix du fluide dépend du régime de fonctionnement, de la technologie des compresseurs et des échangeurs, et des points de consignes en température pour des puissances définies. Le fluide sélectionné devra avoir la capacité volumétrique adaptée. Il n’existe pas à ce jour un fluide qui permet de couvrir l’ensemble des applications.
Par exemple, une cellule de test de composants électroniques, une climatisation d’hélicoptère ou d’un pont roulant, une chambre de congélation et une climatisation de salon auront des capacités logiquement différentes.
Même si le R-455A, par exemple, au regard de ses performances, peut être assimilé au R-22, et permettre de nombreuses applications, il ne peut pas couvrir toutes les applications.

 

Quelle est la vision à 5 ans de ces fluides ?
Ces fluides à très bas GWP permettront d’atteindre les objectifs imposés par la F-Gaz d’ici à 2030, sans vision de limite d’utilisation. Ils sont tous conformes à la F-Gaz et apportent des gains énergétiques, ce qui est la clé du futur et la seule vraie définition du long terme.

Faire une installation neuve dès 2020/2021 avec un fluide A2L et un équipement conforme permet de garantir les quantités de fluides nécessaires en France et en Europe pour une réfrigération pérenne.

 

Quels sont les gaz préconisés sur les data center et les bâtiments ERP ?
Les data centers sont très énergivores en besoin de climatisation. Il faut privilégier des fluides à forte efficacité. En règle générale, on climatise avec des chillers et le R-1234ze est la solution idéale dans ce cas.
En France, pour les ERP, c’est géré par le CH 35 qui concerne les installations à systèmes d’échange direct ou indirect, de climatisation, de conditionnement d’air, de chauffage et ECS (Eau Chaude Sanitaire).
Cela ne concerne pas la réfrigération commerciale ou industrielle, ni les équipements hermétiquement scellés selon IEC 60335-2-40.
Le CH 35 intègre tous les fluides frigorigènes pour 5 catégories ERP (de 200 à plus de 1500 personnes). Il y a 4 catégories de fluides considérées : Catégorie 1 non inflammables à Catégorie 3 inflammables et/ou explosifs. Pour les fluides Cat.1 non inflammables, les limites de charge sont définies par EN 378.
Pour les inflammables (Cat.2L-Cat.2-Cat.3), le calcul de charge est identique et se fait en fonction de la hauteur du raccordement à l’unité située dans l’ERP*. Les distances de sécurité à respecter sont moins contraignantes avec les A2L.
Pour les immeubles de grande hauteur (IGH), les A2, A2L et A3 sont interdits, mais le GH37 est en cours de révision.

*ERP : Etablissement Recevant du Public

 

On prône toujours de ne pas faire de mélange entre deux fluides pas de même nature ( A1 et A2L)  comment concrètement le R-455A peut remplacer le R-404A ?
Le mélange de deux fluides dans un système est illégal en France : le mélange résultant ne pourrait pas être recyclé ni évalué en termes de GWP. De plus le système ne pourrait pas être réglé sachant que la relation entre la pression et la température serait totalement inconnue.
L’étiquetage de l’installation ne pourrait pas être réalisé, ni être conforme à la réglementation française. Il est important de préciser encore une fois que les A2L doivent être utilisés dans des systèmes neufs et ne pas être mélangés à d’autres fluides.
Le R-455A est le meilleur remplaçant du R-404A du marché avec un GWP long terme et une efficacité supérieure pour une réfrigération pérenne.
Avant tout remplacement de quelque nature que ce soit, contactez le fabricant des composants.

 

 Voir le replay du webinar fluides A2L : Devenez acteur d'une réfrigération éco-responsable.

 

 

Marchés : Industrie, Habitat individuel, Habitat collectif & tertiaire, Commerce
16 avr. 2020

Voir le dossier

La mise en œuvre des fluides A2L

Source : Réponses aux questions posées lors du webinar A2L du 3 avril organisé par Climalife en partenariat avec Tecumseh et Honeywell

Pierre-Emmanuel Danet, Responsable du Support Technique chez Climalife
Jean De Bernardi, Technical, Team Lead chez Honeywell Refrigerants
Régis Leportier, Directeur des Programmes Techniques chez Tecumseh Europe

 

 

Quels sont les débits de ventilation à retenir pour un local technique abritant des groupes avec des fluides classés A2L ?
Ils sont à calculer et à définir selon la norme EN 378, volumes 2 et 3.

 

Quelles sont les contraintes de sécurité pour une utilisation de ces fluides en détente directe sur un ensemble de chambres froides centralisé ?
Pas plus de contraintes qu’actuellement. Seule les charges seront différentes en fonction de la catégorie d’accès et de l’emplacement de l’équipement selon la EN 378. Voir le document utilisation en détente directe.

 

Quelles sont les conditions d'utilisation des fluides A2L en chambre froide cuisine centrale en remplacement du R-404A ?
Une fois la charge déterminée selon l’EN 378 et la sélection faite proprement (s'il y a du glissement), la mise en place de ces fluides est extrêmement semblable à celle des HFC. La spécificité des cuisines centrales ou des chambres froides sera donc prise en compte lors de la détermination de la charge et pas ailleurs.

 

Quel est le HFO le plus adapté entre le R-1234ze et le R-1234yf pour du froid commercial en réfrigération pour moins de 4 kW ?
Pour ce type d’application et dans ces capacités, le R-1234yf sera le plus adapté. C’est d’ailleurs celui que Tecumseh a choisi pour développer ses groupes de condensation dans cette gamme de puissance pour les applications en froid positif essentiellement.

 

Disponibilité du fluide et du matériel, tarif et mise en œuvre principalement pour le R-455A ?
Ce fluide est disponible commercialement depuis plusieurs années, tous les composants sont disponibles et de nombreux OEM ont donc pu développer de nouvelles gammes de produits. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre réseau de distribution pour obtenir le prix des fluides.

 

Quelles sont les différences avec les HFC par rapport aux manipulations de bases ? (récupération, ...)
Dans le principe de la manipulation, aucune différence notable. Il faut éviter ou supprimer tout risque d’ignition et de formation de zone inflammable (ventiler, ne pas fumer, ne pas braser en présence de fluide...).
Pour le matériel et l’emballage, il y a quelques particularités à considérer comme :  
- Pompe à vide et machine de récupération homologuées pour une utilisation des fluides A2L.
- Bouteille (fluide frigorigène et de récupération) avec ogive de couleur rouge et robinet avec raccord spécifique (pas à gauche).

 

Est-il impératif de vidanger toute l'installation en cas de fuite ?
Surtout pas ! En cas de fuite il faut recharger avec du fluide neuf (en phase liquide).

 

Les fluides A2L sont-ils autorisés dans les locaux électriques (TGBT) ?
Normalement oui, et seule l’analyse de risque le déterminera pour chaque situation.

 

Dans quels cas précis sont autorisés, ou interdits, les fluides A2L ? Et conditions de réalisations (ex. : dudgeon autorisés) ?
Il n’y a pas de cas d’interdiction spécifiques dans les applications courantes.
Les réglementations et normes en vigueur doivent être appliquées et définiront les contraintes éventuelles comme pour tous les fluides de toutes les catégories (A1/A2L/A2/A3).
Le raccord par dudgeon est autorisé, comme l’assemblage par sertissage, avec les fluides A2L (le dudgeon est strictement interdit avec les fluides A3).

 

Comment mettre en œuvre les moyens de détections sur des systèmes.
Ex. : dans un camion magasin ?
En respectant l’application suivant le décret français du contrôle étanchéité.

 

En climatisation, le fluide A2L est-il autorisé pour musée ERP /IGH dans un local technique en sous-sol en grande quantité ?
Les contraintes en sous-sol sont plus importantes et les restrictions aussi. Mais le local technique n’est normalement pas considéré comme un ERP.

 

Fonctionnement d'une installation frigorifique chez un fruitier au R-1234ze. Y a-t-il des problèmes de retour d'huile ?
La solubilité du R-1234ze avec l’huile est un paramètre à considérer en fonction des régimes de fonctionnement et des technologies des compresseurs, en particulier sur les vis ou à régime extrême. Cependant, cela ne crée pas de problème spécifique, car le R-1234ze s’utilise avec une huile POE, et le compresseur neuf homologué pour ce fluide, avec l’huile adaptée.

 

Dans quels types d'établissement les groupes fonctionnant avec ces fluides classés inflammables pourraient être interdit de pose ?

La norme EN 378 encadre l’usage des fluides A2L de la conception à la maintenance et intègre l’évaluation des limites de charge acceptable pour éviter tout risque en situation.
La direction Générale de la sécurité civile a édité en 2017 un « Guide pratique relatif à la sécurité incendie dans les magasins de vente et les centres commerciaux »
Ce guide traite entre autres de la maitrise des risques liée à l’usage des fluides frigorigènes de type A2L dans les meubles frigorifiques placés dans ces établissements.

 

Le sertissage est autorisé ?

Oui avec les fluides A1 et A2L.


Dans le cas du remplacement d’un composant (MAINTENANCE, SAV), nécessitant une opération de brasage; y a t’il une distance minimum à respecter entre deux équipements chargés d’un fluide A2L, avant d’utiliser un chalumeau ? Milieu confiné, ou à l’air libre.
Il faut respecter les consignes de sécurité et éviter tout risque de zone inflammable. Il ne faut pas intervenir dans un local saturé en fluide frigorigène et comme c’est le cas avec tous les fluides, il faut ventiler la zone d’intervention et empêcher la formation ou la présence de toute source d’ignition.

 

Pour une étude CF +3°C 640 m3 8.5 kW et CF +3°C 6.1 kW de 440 m3, suggestions 2 groupes indépendants R-455A ou un seul commun ?
Le choix technique dépend complètement de la configuration du bâtiment et de l’emplacement des équipements frigorifiques.
Le bénéfice d’un système unique ou de plusieurs systèmes indépendants restent du choix du maitre d’œuvre et du frigoriste.
Sur un plan sécurité des produits conservés en cas de panne mais également sur l’aspect efficacité énergétique, les groupes indépendants seraient plutôt le meilleur compromis.

 

 

 

Voir le replay du webinar fluides A2L : Devenez acteur d'une réfrigération éco-responsable.

Marchés : Industrie, Habitat individuel, Habitat collectif & tertiaire, Commerce
15 avr. 2020

Voir le dossier

Le remplacement du R-404A, R-134a, … par un fluide A2L

Source : Réponses aux questions posées lors du webinar A2L du 3 avril organisé par Climalife en partenariat avec Tecumseh et Honeywell

Pierre-Emmanuel Danet, Responsable du Support Technique chez Climalife
Jean De Bernardi, Technical, Team Lead chez Honeywell Refrigerants
Régis Leportier, Directeur des Programmes Techniques chez Tecumseh Europe

 

 

Peut-on rétrofiter une installation existante au R-404A en détente directe avec le R-455A ?
Non, clairement, il est fortement déconseillé de le faire, même si techniquement cela resterait réalisable.
Le R-455A n’est pas dans la même catégorie de fluide que le R-404A par rapport à la DESP, ce qui obligerait de requalifier l’installation existante qui était conforme pour un fluide A1 et qui perdrait sa conformité en passant à un fluide A2L.
Aujourd’hui, le matériel et les composants sont disponibles pour le R-455A et permettent de faire très simplement des installations neuves conformes aux obligations réglementaires.

 

Le R-455A, est-il conseillé en remplacement du R-404A ?
Pour toute installation de froid négatif en détente directe avec groupe de condensation de 1 à 20kW, le R-455A est un fluide A2L à bas GWP conseillé pour toute nouvelle installation.
Pour une installation en froid positif, le R-455A convient également pour remplacer le R-404A.
Nombre d’installations en froid positif fonctionnent aujourd’hui également au R-134a (ou équivalent), dans ce cas le R-1234yf est un remplaçant pérenne très similaire au R-134a.

 

La nature des fluides A2L a-t-elle un impact sur la sélection de l'huile et le choix du grade de viscosité ? (ex : Rétrofit)
D’abord, les fluides A2L doivent être utilisés uniquement dans des systèmes neufs avec les matériels et composants prévus pour ces fluides. Ce ne sont pas des fluides dit de reconversion. Si une machine existante était reconvertie avec ces fluides, cela ne pourrait se faire qu’au prix d’une étude complète et une requalification pour être conforme à la DESP (comme expliqué car on passerait d’un fluide groupe 2 DESP vers le groupe 1)
En outre, en phase de conception et de développement des compresseurs A2L, les huiles et leurs caractéristiques ont été ré-évaluées afin d’assurer des conditions de lubrification conformes aux exigences de chaque fabricant. D’une façon générale, la compatibilité et la résistance thermochimique dans le temps sont essentielles pour la fiabilité.
Pour les compresseurs hermétiques, les huiles sont généralement identiques aux familles précédentes. Cependant, la conversion d’installation HFC avec un fluide A2L n’est pas possible puisque les composants d’origines ne sont pas conçus pour appréhender le risque d’inflammabilité.

 

Avez-vous un recul sur d'autres A2L pour des rétrofits ?
Les fluides A2L ne sont pas des fluides pour reconvertir une installation existante conçue pour des fluides A1 (changement de catégorie DESP).
Aujourd’hui, ils doivent être mis dans des installations neuves uniquement, avec le matériel et les composants conformes qui sont largement disponibles pour ces fluides sur le marché.

 

A l'exception du NH3, les fluides R-455A, R-1234ze et R-1234yf peuvent-ils être utilisés en reconversion ? Si oui qu'en est-il des joints et de l’huile à utiliser ?
Effectivement, l’ammoniac ne peut généralement pas être envisagée en reconversion d’une installation, de part son incompatibilité avec le cuivre et ses alliages et de part sa toxicité
Les fluides à très faibles GWP A2L présentés ne sont pas des fluides destinés à reconvertir des installations existantes, pour des raisons de conformité à la réglementation européenne qui exige un marquage CE et une conformité à la DESP.
Pour respecter ces obligations, tous les matériels et tous les composants d’une installation concernée par la DESP ou autre réglementation doivent être conformes pour une utilisation avec le fluide.
Les fluides sont classés dans 2 groupes selon la DESP :
-    Le Groupe 1 qui comprend les fluides : explosifs, extrêmement inflammables, facilement inflammables, inflammables, très toxiques, toxiques, comburants.
-    Le Groupe 2 qui comprend tous les autres fluides qui ne sont pas visés au groupe 1
Pour les huiles et les joints, ce sont les fabricants qui les auront sélectionnés. Les huiles restent des POE et les joints restent des produits connus ce jour.

 

Voir le replay du webinar fluides A2L : Devenez acteur d'une réfrigération éco-responsable.

 

Marchés : Industrie, Habitat individuel, Habitat collectif & tertiaire, Commerce
15 avr. 2020

Voir le dossier

Le glissement des fluides A2L

Source : Réponses aux questions posées lors du webinar A2L du 3 avril organisé par Climalife en partenariat avec Tecumseh et Honeywell

Pierre-Emmanuel Danet, Responsable du Support Technique chez Climalife
Jean De Bernardi, Technical, Team Lead chez Honeywell Refrigerants
Régis Leportier, Directeur des Programmes Techniques chez Tecumseh Europe

 

 

Le problème du glissement est-il similaire au R-407C ?

Je crois que le glissement était plus quelque chose de nouveau qu’un réel problème. Le R-407C a été utilisé en air conditionné et en PAC pendant une vingtaine d’années sans qu’il y ait de problème important.
Le plus important avec le glissement est d’effectuer la bonne sélection des composants ou des groupes de condensation. L’utilisation du point moyen est une nécessité pour ne pas se tromper. Après, pour régler le système, il s’agit de considérer de nouveau le point moyen pour les températures de condensation et d’évaporation. Il faut prendre en compte les températures de bulle et de rosée lorsqu’il s’agit de régler la surchauffe ou le sous-refroidissement.
Les calculs et les sélections de matériel se font toujours à la pression constante de la moyenne de température c’est-à-dire à la température résultant de cette formule (T bulle – T rosée / 2).

 

Comment gérer le glissement avec une détente par capillaire ?
Il se gère en contrôlant la charge en liquide qu’on réduit de 25% en poids par rapport à un fluide sans glissement et ensuite on ajuste en contrôlant la BP pour arriver à la pression correspondant à la température moyenne souhaitée à l’évaporateur. En aucun cas l’évaporateur ne doit givrer jusqu’à sa sortie, cela signalerait en outre une charge trop importante en fluide.

 

Si la fuite est sur l'échangeur, donc en diphasique, c'est plus problématique ?
En effet. Les seules zones sensibles sont aux échangeurs et à la bouteille liquide. C’est pourquoi toute l’étude qui a été faite par le CETIM et le CNAM proposée dans le Webinar a été basée sur cette hypothèse de fuite diphasiques au condenseur. Comme vous avez pu le constater, il n’y a pas de variation de la composition circulante même au bout de six fois la génération de 30% de fuite et la recharge de R-455A neuf. Voir la synthèse de l'étude.

 

Voir le replay du webinar fluides A2L : Devenez acteur d'une réfrigération éco-responsable.

 

Marchés : Industrie, Habitat individuel, Habitat collectif & tertiaire, Commerce
15 avr. 2020

Voir le dossier